Le baobab

Confident sacré, j’écoute vos palabres sans fin

et du bout de mes doigts vous partage mon pain.

Vous observerez sans doute, en passant votre chemin,

que c’est dans mon ombre que les lions se pavanent.

Loin de moi l’idée de vouloir paraitre hautain

mais je suis incontestablement : le roi de la savane.


<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :